Arnaud Montebourg sur la directive “travailleurs détachés”, propose “une suspension unilatérale”

Création : 10 janvier 2017
Dernière modification : 17 juin 2022

Auteur : Vincent Couronne

Source : Libération, 7 janvier 2017

Comme nous l’avions déjà dit pour Manuel Valls, Arnaud Montebourg ne peut pas dire aussi facilement qu’il suspendra la directive sur les travailleurs détachés. Il faudrait pour cela réviser la Constitution, et sans doute sortir de l’Union européenne… Sa proposition prend alors une toute autre dimension. – V. C.

On ne va pas lui en vouloir. Arnaud Montebourg ne pouvait pas nous avoir lu lorsqu’il a proposé, le 7 janvier, une « suspension unilatérale » de la directive sur les travailleurs détachés, car Les Surligneurs n’existaient pas encore.

Pour rappel, nous avions déjà dit après une déclaration comparable de Manuel Valls que si c’est (difficilement) faisable, cela expose la France à de sérieuses difficultés (recours en manquement devant la Cour de justice de l’Union européenne, mise en cause de la reponsabilité de la France devant le juge administratif, application directe ou indirecte de certaines dispositions de la directive).

Nous ajouterons, pour être bien clairs, que l’article 88-1 de la Constitution a été interprété par le Conseil constitutionnel en ce sens qu’il pose une obligation constitutionnelle de transposition des directives. Ainsi, si une loi vient à « détransposer » une directive, il y a tout à parier que le Conseil constitutionnel la censurera avant même qu’elle entre en vigueur.

 

Une erreur dans ce contenu ? Faites-le-nous savoir : contact@lessurligneurs.eu