Stéphane Bern voudrait “d’urgence faire payer l’entrée des cathédrales”

Création : 16 novembre 2017
Dernière modification : 17 juin 2022

Auteur : Jean-Paul Markus

Source : HuffingtonPost.fr, 12/11/2017

On peut faire payer les entrées de cathédrales, si on modifie la loi avant.

Rien dans la loi de séparation des Eglises et de l’État du 9 déc. 1905 ne s’oppose expressément au paiement de l’entrée des cathédrales. Mais les cathédrales antérieures à 1905 appartiennent en principe aux communes ou à l’État, c’est-à-dire au domaine public. Or en principe le domaine public est d’usage gratuit, sauf dérogation légale, ce qui signifie que son entretien est financé par l’impôt, jamais par un droit d’entrée.

La loi autorise déjà, avec l’accord du ministre du culte (curé, pasteur, iman, rabbin), la création d’entrées payantes pour les parties non dédiées à la pratique culte : campaniles, clochers, cryptes, reliquaires, etc. Mais de là à créer un droit d’entrée destiné à l’entretien de l’édifice, il existe au moins trois obstacles.

D’abord la loi en question n’autorise les entrées payantes qu’à titre d’exception, pour certaines parties de l’édifice ; au-delà, le principe de gratuité demeure. Ensuite, la loi de 1905 « garantit le libre exercice des cultes » (article 1). Or libre exercice et payement sont antinomiques. Quand le fidèle alimente les troncs d’une Église, il le fait librement. Enfin, les édifices religieux étant « affectés » par la loi de 1905 aux ministres du culte, il faudrait leur accord : sont-ils prêts à dépeupler plus encore les offices en les rendant payants ?

Alors changer la loi ? Pourquoi pas, mais en ménageant la liberté religieuse, qui est constitutionnelle : trouver un équilibre ne dissuadant pas le fidèle d’exercer sa religion pour des raisons financières.

En attendant, une solution déjà légale consiste à créer un parcours touristique payant dans toute la cathédrale, et à la fermer aux touristes durant les offices, qui restent d’accès gratuit. La loi autorise aussi l’organisation de manifestations culturelles payantes dans les édifices religieux (expositions, concerts, etc.).

Une erreur dans ce contenu ? Faites-le-nous savoir : contact@lessurligneurs.eu