Jordan Bardella critique Éric Dupond-Moretti qui nous dit “que l’ensauvagement et l’insécurité étaient un fantasme, alors que cet été a vu se dérouler 900 agressions par jour”

Création : 28 octobre 2020
Dernière modification : 21 juin 2022

Auteur : Pierre Fleury-Le Gros, maître de conférences en droit privé à la Faculté des affaires internationales du Havre

Source : Public Sénat, le 19 octobre 2020

On a beau se référer aux tableaux du ministère de l’Intérieur, on ne trouve nulle par le chiffre de 900 agressions par jour. Selon les modes de calculs, on en trouve… bien plus. Qu’entend M. Bardella par « agression » ? Quelles catégories de violences y met-il pour aboutir à ce chiffre ? Mystère…

L’eurodéputé Jordan Bardella s’est exprimé sur le plateau de l’émission Audition Publique de la chaine Public Sénat.

Critiquant le Ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti, il a déclaré : « Il nous a dit il y a quelques mois que l’ensauvagement et l’insécurité étaient un fantasme, alors que cet été a vu se dérouler 900 agressions par jour ».

Problème, le chiffre avancé de 900 agressions par jour repose sur une notion d’agression qui doit être précisée.

Les statistiques du ministère de l’Intérieur couvrant la période de juillet à septembre 2020 recensent différentes catégories de comportements qui peuvent susciter un sentiment d’insécurité : d’abord les atteintes contre les personnes (homicide, violences avec ou sans arme…), ensuite les atteintes contre les biens (vol, dégradations, escroquerie), plus courantes.

Or sur la période considérée, le total des agressions sur les personnes et les biens s’élève à 714 543, soit une moyenne de 7852 par jour, un chiffre nettement supérieur à celui de 900 avancé par M. Bardella.

M. Bardella cherchait-il plutôt à caractériser uniquement les agressions contre les personnes, en excluant celles dirigées contre les biens ? Admettons cette éventualité, même si elle consisterait à occulter sans justification une partie des comportements propres à générer ce sentiment d’insécurité. Dans ce cas, seules les 5 premières lignes du  tableau n°1 devraient être prises en compte. On totaliserait alors 110 657 comportements sur la période de référence, soit une moyenne de 1216 agressions par jour, un résultat encore une fois bien différent des 900 agressions par jour annoncées…

En somme, il serait bon que M. Bardella nous éclaire sur son mode de calcul, ce qui nous aiderait à comprendre ce qu’il entend par « agression ».

Contacté, Jordan Bardella n’a pas donné suite à nos sollicitations.

Une erreur dans ce contenu ? Faites-le-nous savoir : contact@lessurligneurs.eu