Marine Le Pen : “Je demande, dès le mois de janvier, de maîtriser, de contrôler les frontières… tous les pays du monde ont contrôlé leurs frontières… sauf la France !”

Création : 20 janvier 2021
Dernière modification : 21 juin 2022

Autrice : Tania Racho, docteure en droit public, Université Paris II Panthéon-Assas

Source : BFM TV, le 17 janvier 2021

Depuis le début de la pandémie, la France a instauré des contrôles aux frontières, sur recommandation de la Commission européenne. De plus, la circulation est déjà très restreinte avec le Royaume-Uni. Il est vrai en revanche que la libre circulation demeure à l’égard des pays de l’Union européenne pour l’instant.

L’émergence de variants britanniques et sud-africains du covid-19 ont ravivé les polémiques autour de la maîtrise des frontières de chaque pays, pour éviter une propagation du virus. La députée du Pas-de-Calais et présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, ne peut pour autant affirmer que personne n’a entendu ses demandes de contrôles aux frontières, en tout cas depuis le début de la pandémie. Tout d’abord, lorsqu’elle évoque des contrôles aux frontières elle désigne plutôt les restrictions au franchissement des frontières, autrement dit à empêcher les personnes à entrer davantage qu’à les contrôler.

Précisons également qu’il y a deux types de frontières qui peuvent être concernées par les propos de Marine Le Pen : les frontières extérieures de l’Union européenne et les frontières intérieures, autrement dit celles à l’intérieur de l’espace Schengen. Donc ce que souhaite Marine Le Pen c’est une dérogation au principe de libre circulation lié à l’espace Schengen.

Cette possibilité a bien été déclenchée : des restrictions strictes au franchissement des frontières intérieures ont été instaurés dès le mois de mars 2020 et maintenus jusqu’à la fin de l’été 2020. D’ailleurs, c’est la Commission européenne même qui incitait les États membres de l’Union européenne à appliquer une restriction temporaire aux déplacements non essentiels. La réglementation relative à l’espace Schengen prévoit en effet la possibilité de réintroduire temporairement des contrôles aux frontières intérieures, y compris pour des raisons de santé publique. 

Cela précisé, il est vrai que depuis l’été 2020, les restrictions aux franchissements des frontières intérieures ont été levés en France, et qu’il n’est pas prévu de réintroduire les limitations de circulation pour l’instant. En revanche, depuis le 29 octobre 2020, les personnes provenant de pays en dehors de l’Union européenne doivent fournir un test PCR négatif de moins de 72h avant le déplacement pour entrer sur le territoire français. 

Pour ce qui concerne plus précisément le Royaume-Uni, une recommandation de la Commission européenne, datant de fin décembre 2020, précise que seuls les déplacements essentiels du Royaume-Uni vers l’Union européenne sont autorisés, mais la Commission insiste également pour que les déplacements professionnels restent fluides. Il y a donc une position commune entre la France et les autres pays de l’Union européenne.

Dans le monde, très peu de pays ont totalement fermé leurs frontières (par exemple la Lybie ou la Corée du Nord) et il faut enfin préciser que même si la France décidait de fermer ses frontières, les Français à l’étranger pourraient toujours revenir en France, quel que soit leur pays d’origine… et nous ramener un variant. 

Une erreur dans ce contenu ? Faites-le-nous savoir : contact@lessurligneurs.eu