Le député Damien Abad veut “la liberté d’expression la plus totale, mais quand elle est détournée pour créer de la haine anti-religieuse, alors oui, il y a une barrière à mettre”

Création : 6 février 2020
Dernière modification : 20 juin 2022

Source : LCI, 5 février 2020

Affirmer que quand la religion "est détournée pour créer de la haine anti-religieuse, alors oui, il y a une barrière à mettre", cela revient à rétablir le délit de blasphème pourtant aboli par la loi de 1881 sur la liberté de la presse. Le blasphème est une insulte envers la religion, pas envers ses adeptes affirme clairement les juges. Seule l’injure raciale contre une personne constitue un délit. En clair, « Islam de m… » est un blasphème et non un délit, mais dire la même chose d’un musulman est un délit.

Au risque de nous répéter… oh ! Et puis non, vous n’avez qu’à aller lire notre surlignage.

Une erreur dans ce contenu ? Faites-le-nous savoir : contact@lessurligneurs.eu