Parrainages à la présidentielle : testez vos connaissances

Création : 3 février 2022
Dernière modification : 20 avril 2022

Conception des questions : Jean-Phillipe Siebert

Comme tous les cinq ans, le cérémonial du recueil des parrainages commence. Un rituel bien français, mais le connaissez-vous ? Vérifiez vos connaissances et apprenez avec ce nouveau Quiz des Surligneurs.

Tout le monde connaît l’obligation pour les candidats à l’élection présidentielle de recueillir suffisamment de parrainages, ou “présentations” pour employer le terme légal. Mais qu’en est-il dans le détail ? Ce filtre à candidats est destiné à conserver une certaine solennité à l’élection en éliminant les personnes dont la seule ambition politique serait de se saisir de cette tribune pour faire passer leur message, sans aucun espoir ni même aucune envie d’être élue.

L’obligation de parrainage fait donc peser sur les élus la responsabilité du sérieux et la dignité de la campagne électorale. Ils se retrouvent donc tiraillés entre la discipline de parti pour ceux qui sont encartés, la volonté de favoriser la liberté d’expression en aidant certains candidats dont ils estiment que le message mérite une tribune, et la colère éventuelle de leurs administrés qui apprennent qu’ils ont parrainé tel ou tel candidat. Tout cela pour une simple signature sur un formulaire.

Une erreur dans ce contenu ? Faites-le-nous savoir : contact@lessurligneurs.eu

Question 1/5

À quoi servent les parrainages ?

  • A : Ils permettent de préciser les sondages
  • B : Ils permettent la participation d’un candidat à la présidentielle
  • C : Ils traduisent forcément l’appartenance politique des élus
  • D : Ils sélectionnent les candidats aux élections législatives

Réponse B
À condition d’en réunir 500 pour un même candidat, le parrainage permet à celui qui en bénéficie de se présenter à l’élection présidentielle. L’obligation d’obtenir ces parrainages sert de filtre, pour éviter qu’il y ait trop de candidatures à l’élection présidentielle, et surtout des candidatures fantaisistes. Néanmoins,
un élu peut parfaitement parrainer une personne qui n’est pas candidate. Elle existe depuis l’élection du président de la République au suffrage universel direct (article 3 de la loi n°62-1292 du 6 novembre 1962 relative à l’élection du Président de la République au suffrage universel).

Question 2/5

Combien de parrainages faut-il recueillir ?

  • A : 500 parrainages, issus d’au moins 30 départements ou collectivités d’outre-mer
  • B : 500 parrainages, ceux d’outre-mer comptant triple
  • C : 500 parrainages, issus obligatoirement de la région d’origine du candidat
  • D : 500 parrainages, signés par les élus et les militants

Réponse A
La loi du 6 novembre 1962 (
article 3)  envisageait les parrainages comme une sorte de clause de représentativité nationale : les parrainages doivent provenir d’élus d’au moins 30 départements ou collectivités d’outre-mer différents, sans dépasser 50 signatures pour un même département/collectivité. Cette exigence élimine les candidats représentant exclusivement des intérêts locaux, donc sans lien avec l’élection présidentielle.

Question 3/5

Quand ont été instaurés les 500 parrainages ?

  • A : 1958
  • B : 1968
  • C : 1976
  • D : 1981

Réponse C
La loi organique du 18 juin 1976 a porté le nombre de signatures à 500. Lors des trois premières élections présidentielles au suffrage universel direct (1965, 1969 et 1974), le parrainage de 100 élus seulement était exigé. Mais ce seuil était devenu insuffisant pour limiter le nombre de candidatures (
6 en 1965, 12 en 1974) : il fallait éliminer les “petits candidats” (L’Express). La décision de parrainer ou de ne pas parrainer un candidat est un choix propre et personnel du maire, le conseil municipal ne peut pas intervenir.

Question 4/5

Qu’est-ce que le décret de convocation des électeurs ?

  • A : Un texte rendant le vote obligatoire
  • B : Un recensement des électeurs français et européens
  • C : Une réglementation sur l’organisation électorale
  • D : Un acte qui ouvre la campagne de parrainages et prévoit les dates de scrutin

Réponse D
Le recueil des parrainages des candidats commence avec la publication du décret de convocation des électeurs. Depuis la loi du 29 mars 2021, ce décret doit être publié au moins dix semaines avant la date du premier tour. 

Ainsi, le décret du 26 janvier 2022 fixe les dates des deux tours de l’élection présidentielle et y convoque les électeurs. La période de recueil des parrainages, qui a débuté avec ce décret, s’achève au plus tard le sixième vendredi avant le premier tour de l’élection. Un élu ambitionnant de se présenter peut parrainer sa propre candidature. Dans les faits, les tractations pour les parrainages débutent bien en amont, mais les signatures officielles interviennent dans cette période de quatre semaines.

Question 5/5

Qui contrôle la procédure des parrainages ?

  • A : Le Conseil d’État
  • B : Le Conseil constitutionnel
  • C : La Cour d’appel de Paris
  • D : La Cour de cassation

Réponse B
Toute la procédure de parrainage des candidats est placée sous le contrôle du Conseil constitutionnel. Le Conseil constitutionnel crée le formulaire de parrainage et l’envoie dans les territoires. Depuis une loi de 2016, les élus signataires doivent les renvoyer exclusivement par voie postale au Conseil qui vérifie leur validité. À la fin de ce contrôle, le Conseil constitutionnel s’assure du consentement des candidats ayant atteint le seuil des 500 signatures. Il établit alors la liste officielle des candidats autorisés à concourir à l’élection présidentielle. Enfin, le Conseil constitutionnel reçoit les éventuelles contestations concernant la validité d’une candidature. Seules les contestations émanant de personnes ayant reçu un parrainage valide sont examinées.

Prochaine question
Voir mon score
Votre résultat
Vous avez eu : sur 5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Partagez votre score sur les réseaux sociaux :
Refaire le quiz