Manuel Valls sur le dumping fiscal de l’impôt sur les sociétés dans l’UE : “je propose de mettre en place un corridor de taux (avec un plancher et un plafond)”

Création : 27 janvier 2017
Dernière modification : 11 mai 2022

Source : Programme de Manuel Valls pour la primaire, p. 15

Manuel Valls s’avance un peu trop en proposant d’harmoniser les impôts sur les sociétés dans l’UE, car la décision doit être prise soit à une improbable unanimité du Conseil, soit par une très aléatoire unanimité d’un minimum de 9 États souhaitant s’engager.
Vincent Couronne, le 27 janvier 2017

La promesse est caractéristique du flou qui entoure souvent la distinction entre l’action de la France et celle de l’Union européenne dans l’esprit des citoyens. On ne va pas y aller par quatre chemins : ce n’est pas à Manuel Valls une fois élu de décider d’harmoniser les taux d’imposition pour toute l’Union européenne. Chaque État membre est en effet libre de réglementer seul ses impositions intérieures (sous réserve qu’elles ne soient pas discriminatoires ni protectrices, d’après l’article 110 TFUE).

En revanche, le Conseil de l’UE peut harmoniser le régime d’un impôt direct, tel que l’impôt sur les sociétés, mais doit pour cela statuer à l’unanimité. Autant dire qu’avec des variations de taux très importantes dans l’Union, il est très improbable (mais pas impossible) qu’une telle harmonisation aboutisse. L’ancien Premier ministre rappelle d’ailleurs dans son programme que l’Union tente d’harmoniser l’assiette de l’impôt sur les sociétés. Le projet est sur la table depuis 2011, et avance lentement mais sûrement. Et encore il n’est pas question ici des taux…

En revanche, pour surmonter l’obstacle de l’unanimité des 28 États membres, le Conseil peut choisir de passer par le mécanisme de la coopération renforcée prévu aux articles 326 et suivants TFUE qui permet à un minimum de 9 États membres de légiférer pour eux-seuls. La difficulté de la procédure est réduite, mais reste malgré tout un obstacle majeur, qui ne peut être ignoré.

Une erreur dans ce contenu ? Faites-le-nous savoir : contact@lessurligneurs.eu