Lecture : petit ouvrage pour grandes citations

Création : 13 octobre 2021
Dernière modification : 24 juin 2022

Auteur : Jean-Paul Markus, professeur de droit public, Université Paris-Saclay

Notre collègue Jean-Jacques Urvoas nous livre une véritable histoire de la V° République à travers le discours politique. Pour le non-juriste, c’est un délice de retrouver quelques propos qui sont devenus des grands classiques : “Un ministre ça ferme sa gueule. Si ça veut l’ouvrir, ça démissionne” ; “Pourquoi voulez-vous qu’à soixante-dix-sept ans, je commence une carrière de dictateur ? ”.

Pour l’apprenti-juriste, c’est un moyen ludique et instructif de révision une fois qu’il a digéré le programme de droit constitutionnel de L1 : “Qu’ils viennent me chercher !” “Un premier ministre est un collaborateur. Le patron c’est moi”.

Pour les juristes enfin, quelques sources de méditation : “S’il existe (le premier ministre), il inquiète, s’il n’existe pas, il manque”, “Je décide, il exécute”, et notre favori (mais c’est subjectif) : “Vous avez juridiquement tort parce que vous êtes politiquement minoritaires”.

Mais à vrai dire tout le monde peut se délecter de ces prouesses discursives spontanées, orales, et aussi écrites par des petites mains au service de nos politiques : l’auteur nous gratifie en effet d’un indispensable rappel contextuel historique et institutionnel pour chaque citation. Il aurait d’ailleurs pu ajouter une de ses propres formules : “Je ne veux pas être un frondeur présidentiel comme d’autres ont été des frondeurs gouvernementaux” (2017).

Dans toutes les bonnes librairies, format pratique, tout près des caisses.

(Jean-Jacques Urvoas, Les grandes citations de la V° République, Dalloz, 2021, 175 pages, 4 €)

Une erreur dans ce contenu ? Faites-le-nous savoir : contact@lessurligneurs.eu