Benoît Hamon sur les déficits publics : “J’exclurai le budget de la défense du calcul du déficit au sens des critères de Maastricht”

Création : 25 janvier 2017
Dernière modification : 17 juin 2022

Auteur : Vincent Couronne

Source : Programme de Benoît Hamon

Si Benoît Hamon, veut exclure le budget de la défense du calcul des déficits publics, il devra convaincre le Parlement européen et le Conseil de changer les règles, car ce sont eux qui en décident, et non la France seule.

Dans son programme pour la primaire de la gauche, Benoît Hamon propose de ne plus comptabiliser les dépenses relatives à la défense dans le calcul des déficits publics français. Il considère en effet que l’effort fourni par la France pour assurer la protection du continent doit être reconnu.

Le constat paraît louable, d’autant que d’autres États membres sont prompts à reconnaître le rôle joué par la France en ce domaine.

Le problème, c’est que ce n’est pas la France qui décide seule de ce qu’elle inclut ou exclut du calcul des déficits publics. Ce serait bien trop simple pour un État membre d’enjoliver ses comptes pour dissimuler un déficit aux citoyens. C’est pour éviter cela que, depuis les années 70, la Communauté européenne puis l’Union européenne fixe les règles permettant de calculer les déficits publics. Un règlement du 25 juin 1996 donne ainsi une définition unifiée de la notion d’administration publique, dont les dépenses et recettes sont prises en compte pour calculer les déficits. Or, un règlement de l’Union étant adopté par le Parlement européen et par le Conseil, la France ne peut pas décider unilatéralement d’exclure le budget de la défense.

 

Une erreur dans ce contenu ? Faites-le-nous savoir : contact@lessurligneurs.eu