Nicolas Dupont-Aignan sur la souveraineté française : “Je veux un pays qui ne confie plus son pouvoir à des gens non élus à Bruxelles”

Création : 23 janvier 2017
Dernière modification : 17 juin 2022

Auteur : Vincent Couronne

Source : Questions politiques, France Inter – Le Monde – France Télévision, 22 janvier 2017

Nicolas Dupont-Aignan a quatre fois tort, car le Parlement européen est élu au suffrage universel direct, et les membres du Conseil, du Conseil européen et de la Commission soit sont issus d’élections au niveau national, soit émanent de leurs parlements nationaux ou sont investis par le Parlement européen. Tous ces “gens” sont donc loin d’être “non élus”

Dans l’émission Questions politiques, Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, a affirmé à deux reprises que la France devait arrêter de confier son pouvoir à des gens non élus à Bruxelles.

Pourquoi c’est quadruplement faux ?

Quatre institutions de l’Union européenne détiennent l’essentiel du pouvoir au niveau de l’Union : le pouvoir législatif est détenu par le Parlement européen et le Conseil. Or, bien loin de ce que dit Nicolas Dupont-Aignan, le Parlement européen est élu au suffrage universel direct, et le Conseil est composé d’un ministre par État membre, chaque ministre étant, dans l’Union, investi par son Parlement national ou émanant au minimum de la majorité parlementaire.

Le pouvoir exécutif et d’initiative législative est essentiellement entre les mains de la Commission européenne. Or, elle est investie lors d’un vote par le Parlement européen, et est politiquement responsable devant lui (on se souvient que le Parlement a poussé la Commission à la démission en 1999). Le Conseil européen, chargé de l’impulsion des politiques de l’Union, est composé des chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne. C’est-à-dire des personnes soit élues au suffrage universel direct (Présidents français, irlandais, polonais…) soit émanant de la majorité parlementaire nationale (chefs de gouvernement allemand, italien, espagnol…).

 

Une erreur dans ce contenu ? Faites-le-nous savoir : contact@lessurligneurs.eu